mardi 27 novembre 2012

Nationalistes hongrois pour la Palestine

Un article publié sur le site du journal nationaliste et solidariste Le National Émancipé (www.nationalemancipe.info) sur une action de solidarité des nationalistes hongrois envers le peuple palestinien.

Nationalistes Hongrois Pour La Palestine ..

Malgré le temps froid, un millier de personnes ont manifesté devant l’ambassade d’Israël à Budapest afin de protester contre l’intervention israélienne à Gaza et l’« occupation permanente de la Palestine par Israël. » Le président du Jobbik Gábor Vona ainsi que plusieurs hauts responsables du parti ont pris part à l’événement.



Parmi les organisations présentent figuraient la Jeunesse du Jobbik, la Nouvelle Garde hongroise, la Garde nationale et l’association des Palestiniens vivant en Hongrie.


Le porte-parole du Jobbik pour les affaires étrangères Márton Gyöngyösi a remarqué que les ambassades des États-Unis et d’Israël ressemblent à des forteresses, ce qui montre que ces deux pays sont liés. Il a déclaré que ce qu’Israël fait en Palestine est un génocide planifié, alors que les États-Unis qui se proclament champion des droits de l’homme soutiennent le bain de sang à Gaza. Il a accusé le ministre hongrois des affaires étrangères de couardise pour son soutien à la position de l’Union européenne en la matière.



Le président du Jobbik Gábor Vona a remarqué qu’Israël parle sans cesse de la Shoah tout en dirigeant le plus grand camp de concentration au monde, avec l’assistance des États-Unis, au sein de la Bande de Gaza. Il a ajouté que l’Union européenne qui critique l’économie hongroise est très timide lorsqu’il s’agit de condamner l’agression israélienne. Gábor Vona se demande pourquoi les partis hongrois du système ne se dissocient pas de l’agression israélienne ? Il propose que les différentes organisations de défense des droits de l’homme qui critiquent en permanence la situation à Gyöngyöspata (une municipalité dirigée par le Jobbik) déménagent à Gaza.








Gábor Vona a lu une lettre qui inclut diverses demandes :


1. Réaliser un inventaire complet des investissements israéliens en Hongrie.


2. La clarification par le Premier ministre hongrois Viktor Orban de la rumeur persistante selon laquelle l’Allemagne, la Hongrie et la Pologne ont signé un traité confidentiel avec Israël afin d’accueillir en cas d’urgence les réfugiés juifs (le quota hongrois serait de 500.000). Si cet accord exite, il doit être, selon le président du jobbik, rejeté immédiatement.


3. La fin de l’accord d’association avec Israël.


4. Le Jobbik va introduire au Parlement une résolution condamnant le « massacre de Gaza ». Gábor Vona espère que tous les partis du Parlement soutiendront cette résolution.


5. La surveillance des politiciens hongrois en vue d’être certain qu’il n’y a pas parmi eux de double nationaux (hungaro-israéliens) qui influent en faveur d’Israël au sein de l’appareil d’État.


Le président du Jobbik a déclaré : « Nous sommes solidaires des Palestiniens. La hongrie est la Palestine de l’Europe. »


La foule s’est ensuite rendue devant l’ambassade de Palestine où un membre du corps diplomatique a reçu les manifestants. Ces derniers ont ensuite allumé des bougies en hommage aux victimes palestiniennes de l’attaque israélienne à Gaza .



Le lendemain, les militants du Jobbik affrontaient des manifestants pro-sionistes devant l'ambassade d'Israel. Gabor Vona était arrété par la police ,puis relaché quelques heures après.



La libération de l'Europe passe par celle de la Palestine. Solidarité avec la résistance palestinienne !!



A Squadra